10 erreurs communes à éviter quand on veut apprendre l’arabe

    Évaluer cet élément
    (4 Votes)
    10 erreurs communes à éviter quand on veut apprendre l’arabe 10 erreurs communes à éviter quand on veut apprendre l’arabe

    L'arabe est considéré comme l'une des langues les plus difficiles au monde à apprendre et qui requiert le plus de temps et d'engagement de la part des étudiants qui veulent vraiment la maîtriser. Si vous êtes prêt à mettre beaucoup d’heures et d’efforts nécessaires pour apprendre l'arabe, vous ne voulez certainement pas perdre du temps en tombant dans des pièges courants pour les débutants ! Dans cet article, nous allons vous donner les erreurs à éviter lorsqu’on décide d’apprendre l’arabe en tant que débutant. Cela vous permettra d’avoir un très gros avantage par rapport à d’autres étudiants.

    1/ Ne pas connaître la différence entre l’arabe classique et l’arabe parlé

    Contrairement à d’autres langues comme le français ou l'allemand, lorsque vous apprenez l'arabe, vous apprenez en général plus d'une langue. L'arabe classique est la forme écrite de la langue, et ce style est rarement utilisé dans le discours quotidien. L'arabe parlé, d'autre part, devrait être utilisé dans des interactions verbales régulières. Faites donc bien la différence entre l’arabe parlé et l’arabe écrit.

    2/ Ne pas connaître son objectif final

    7 leçons pour maîtriser la prononciation, l’articulation et l’écriture arabe
    - Les 7 leçons vous sont offertes -

    Ne pas définir un objectif final lorsque vous commencez à apprendre l'arabe peut nuire au processus d'apprentissage. En effet, si vous décidez de “juste apprendre l’arabe”, vous n’aurez pas de parcours défini, et vous serez plus susceptible de vous égarer lors de votre apprentissage. Si la maîtrise complète est votre objectif, vous devriez vous concentrer sur l'arabe classique et l'arabe parlé. Toutefois, si vous prévoyez d'utiliser l'arabe uniquement à des fins académiques ou religieuses, vous pouvez juste concentrer votre attention sur l'arabe classique. De même, si vous pensez seulement l’utiliser pour faire des affaires ou pour parler dans un pays où l’arabe est la langue nationale, maîtriser l'arabe parlé devrait être votre but.

    3/ Ne pas avoir de professeur d’arabe

    Bien qu'il soit possible d'apprendre certaines langues uniquement en étant autodidacte, l'arabe n'est pas l'une d’entre elles. Une grande erreur que plusieurs étudiants font, c'est qu'ils croient qu'ils peuvent d'abord apprendre l'arabe seul et ensuite l'utiliser et le pratiquer simplement par la suite. Malheureusement, la prononciation délicate arabe rend cette méthode d'apprentissage complètement inutile. Vous devez trouver un instructeur qualifié qui peut vous guider dans la bonne direction et vous aider à développer ces compétences orales difficiles à apprendre seul.

    4/ Ne pas pratiquer l’arabe tous les jours

    Les différentes prononciations possibles de la langue arabe sont parmi les raisons principales qui la rende aussi difficile à apprendre. Beaucoup de mots arabes se prononcent de manière à avoir un retour de gorge (ou guttural). Ceci est très difficile pour de nombreux apprenants, car les langues latines utilisent rarement la gorge pour la prononciation. Passez au moins 15 minutes par jour à parler à haute voix en arabe. Cela aidera votre langue et votre gorge à s'habituer à la prononciation. Et, bien sûr, trouvez quelqu'un (de préférence un locuteur natif) qui peut corriger votre discours et vous aider à l'améliorer.

    5/ Ne pas avoir d’objectifs réalistes

    Il est important d'être réaliste lorsque vous définissez des objectifs dans votre parcours d'apprentissage de la langue arabe. C'est, après tout, une langue qui vous prendra au moins des centaines d’heures ou plus à maîtriser. Et cela, sans prendre en compte les différents dialectes que vous devrez apprendre pour communiquer en Egypte, en Arabie Saoudite ou en Syrie ! Votre professeur de langue peut également vous aider à définir des objectifs réalistes, que ce soit en conversant avec vous pendant 15 minutes par jour, ou en vous aidant à apprendre 10 nouveaux mots de vocabulaire par semaine, ou par jour par exemple. Définir des objectifs réalistes vous aidera à avoir le sentiment d’accomplir quelque chose et de progresser, contrairement à des objectifs qui ne sont pas réalistes et qui vous feront vous sentir frustré ou bloqué lors de votre apprentissage de la langue arabe.

    7 leçons pour maîtriser la prononciation, l’articulation et l’écriture arabe
    - Les 7 leçons vous sont offertes -

    6/ Ne pas aborder l'arabe différemment des autres langues

    Beaucoup d'étudiants font l'erreur d'aborder l’apprentissage de l'arabe de la même manière que d'autres langues “plus faciles”, comme l’allemand ou l'espagnol. Ils s'attendent à progresser au même rythme qu'ils le feraient avec ces autres langues et finiront par être démotivés, déçus d'eux-mêmes, ou, pire encore, finiront par abandonner l'apprentissage de l'arabe, tout simplement. Approchez la langue l'arabe avec soin, rendez-vous compte qu'il vous faudra plus de temps pour accomplir votre apprentissage avec cette langue qu'avec les autres, et surtout, apprenez à être patient et compréhensif avec vous-même. S'engager à apprendre une nouvelle langue fait déjà de vous un gagnant !

    7/ Avoir peur de l'embarras

    Beaucoup d'étudiants sont à l'aise avec la lecture et l'écriture dans une langue étrangère, mais quand il s'agit de parler, beaucoup ont peur. Peu importe la confiance que vous avez en vous en temps normal, cette peur presque irrationnelle d’avoir l’air stupide ou ridicule devant les autres touche tout le monde. Mais soyez courageux, car vous n’êtes pas tout seul justement. Même un homme aussi charismatique que Barack Obama se fige à la pensée de parler dans une langue étrangère. Affrontez vos peurs. Cessez d’imaginer dans votre tête le pire scénario possible, et sautez le pas. N’ayez donc pas peur de vous tromper, car c’est en faisant des erreurs qu’on s’améliore. Faire des erreurs n'est pas seulement le meilleur moyen d'améliorer notre maîtrise d'une langue étrangère, mais cela peut aussi être une excellente façon de briser la glace entre vous et votre contact étranger par exemple. Apprenez à rire de vos erreurs et à les assumer. De cette manière, vos erreurs deviennent un moyen pour vous de continuer à mieux parler. De plus, il va sans dire que plus vous parlez, plus vite vous apprendrez. Alors si vous n'avez toujours pas la confiance requise pour parler en public tout de suite, assurez-vous de parler autant que vous le pouvez en classe, à la maison, ou avec n’importe quelle personne avec laquelle vous vous sentez à l'aise de parler.

    8/ N’en faites pas toute une montagne

    Si vous pensez qu’apprendre l’arabe est une tâche monumentale, vous devez changer votre vision des choses. Certes, cela demande un travail conséquent, mais rien ne vous oblige à travailler d’arrache-pied pour atteindre vos objectifs en un temps record. Retenez bien que l'apprentissage d'une langue est un marathon et non un sprint. Il existe des façons d'accélérer votre apprentissage, évidemment, selon la nécessité et le budget, mais ce n’est pas tout le monde qui a la chance d'avoir le temps ou l'argent de se déplacer à l'étranger ou de suivre des cours accélérés. Prenez donc votre temps, consolidez les bases de la langue comme l’alphabet, et avancez doucement, mais sûrement.

    9/ Ne pas être ouvert à la culture autour de la langue

    Si vous apprenez une langue avec un esprit fermé, cela se reflètera lors de votre apprentissage et de votre progression. L'idée n'est pas seulement d'apprendre la langue arabe, mais bien de la vivre ! Soyez ouvert à la découverte et à l'expérimentation de cultures différentes. Si vous n'êtes pas prêt à essayer de nouveaux aliments et à célébrer les coutumes d'autrui, alors vous n'obtiendrez pas la meilleure partie de l'apprentissage de cette langue étrangère. Vous êtes beaucoup plus susceptibles d'apprendre plus rapidement lorsque vous vous sentez motivé à le faire, et plus vous impliquez dans la langue que vous apprenez, mieux c'est. Par exemple, si vous êtes au Maroc, essayez de manger les plats de manière traditionnelle, informez-vous aussi par rapport aux différentes fêtes et coutumes des pays que vous souhaitez visiter. Qui sait ? Vous pourriez même apprécier cette expérience unique !

    10/ Surestimer le pouvoir de l’immersion

    Je connais personnellement beaucoup de personnes qui sont tombées dans ce piège… Ils pensaient qu’en allant vivre quelques mois ou même un an dans un pays étranger, ils reviendraient avec la langue du pays maîtrisée. Malheureusement, vous devez encore travailler très fort, même si décidez de vivre dans un pays parlant l’arabe pendant plusieurs mois. Vous devrez étudier, pratiquer votre conversation et faire tout votre possible pour parler l’arabe chaque fois que vous le pouvez. À l'étranger, les expatriés aiment se réunir. Et cela signifie que vous allez vous faire un tas d'amis incroyables et multiculturels. Mais cela signifie aussi que vous allez beaucoup parler en français si vous ne faites pas attention. Choisissez donc votre destination pour votre “immersion” à bon escient. Ne vous regroupez pas seulement avec les francophones. Essayez tout de même de vous rappeler de faire des amis locaux aussi. Essayez de rencontrer quelqu'un qui parle le dialecte arabe local. Non seulement c'est l'un des moyens les plus rapides pour apprendre le dialecte de ce pays, mais c'est aussi l'un des plus amusants !

    7 leçons pour maîtriser la prononciation, l’articulation et l’écriture arabe
    - Les 7 leçons vous sont offertes -

     

    Si vous avez des questions ou des suppléments d'information, n'hésitez pas à les poster dans les commentaires